0 892 492 555 (0.50€/mn)

Franchement, qui peut dire qu’il n’a jamais ressenti comme une sourde inquiétude à l’idée de confier ses codes de carte bancaire à un site internet ?

Et sans tomber dans la paranoïa la plus aigüe, les chiffres dans ce domaine ont de quoi inquiéter.

Plus de 800 000 cas de fraudes bancaires en 2014, soit un nouveau record qui pourrait bien être battu avec la diffusion des nouvelles cartes de paiement sans contact !

Pourtant des solutions existent, peu coûteuses voire gratuites et, en prime, sans contraintes particulières.

La 1ère des solutions, c’est « PayPal » qui a déjà conquis plus de 5 millions de Français. Le principe est simple : vous conservez votre carte de paiement actuel mais vous interposez un « tiers de confiance » qui va payer à votre place. Avec 2 petits « bonus » appréciables. Un, vous pouvez adosser à votre compte « PayPal » plusieurs cartes bancaires, une pro, une à titre privé et pourquoi pas celle de votre conjoint, ce qui dénoterait au passage d’une belle preuve de confiance de sa part. Deux, en cas de litige (livraison non effectuée, produit non conforme…), vous pouvez « ouvrir un litige », « PayPal » s’occupe de la gestion de ce litige et vous rembourse si le litige n’est pas réglé. Rappelons qu’avec une carte bancaire classique, le paiement est réputé « définitif » et, en cas de litige, inutile de compter sur votre banque, vous n’aurez guère d’autre choix que de saisir le tribunal pour régler votre problème. PayPal est de plus gratuit pour les paiements en euros effectués à l’intérieur de l’espace économique européen. Attention toutefois à ne pas utiliser votre compte « PayPal » pour encaisser ou recevoir  des fonds car, pour le fisc (français), « PayPal » est un compte « à l’étranger » !

La 2ème solution fait appel aux « cartes prépayées ». La carte prépayée a tout d’une carte classique dans ses fonctionnalités. Elle vous permet par exemple de retirer de l’argent dans un distributeur ou de payer vos achats faits en magasin ou via internet. Son intérêt ? C’est une carte qui n’est pas rattachée à un compte bancaire. Donc, et contrairement à une carte classique, impossible de vider votre compte ainsi que le découvert éventuellement attaché audit compte. Votre risque est strictement limité au montant crédité par vos soins sur cette carte prépayée. Etant un simple instrument de paiement, elle peut être diffusée par des banques (la Banque Postale étant en pointe dans ce domaine) ou des « non banques », réseau de buralistes, de kiosquiers ou encore par des grandes surfaces. La carte sera alimentée à votre choix, par virement, espèces ou toute autre carte bancaire. Vu le grand nombre d’intervenants dans ce domaine, vous trouverez sans difficulté la carte gratuite qui vous conviendra !