0 892 492 555 (0.80€/mn)

Une interview exclusive d’Ali RAMI, co-fondateur de la plateforme MANSA

Réalisée en exclusivité par Meriem Jammali

 

FCB : Comment est né MANSA et quelle est son histoire ? Pouvez-vous définir MANSA : une application, un assistant digital, un organisme de crédit ou une société financière ? Et de quels agréments disposez-vous ?

Ali RAMI : MANSA est une plateforme permettant aux « freelances », aux indépendants ainsi qu’aux professions libérales d’avoir accès à un prêt bancaire en 24h jusqu’à 10.000 euros. Nous adressons à la fois des besoins professionnels et personnels de l’indépendant. L’entreprise a été fondée il y’a un an par moi-même (CEO), Benjamin Cambier (COO) et Rémy Tinco (CTO) partis d’un constat simple : les banques traditionnelles prêtent très peu à des catégories professionnelles qui ne rentrent pas dans les critères habituels des banques (CDI, revenu récurrent, fiche de paie). Nous sommes aujourd’hui financés par des particuliers, des banques et des institutionnels.

 

FCB : Comment fonctionnez-vous, quels produits proposez-vous et à qui sont-ils destinés ?

Ali RAMI : Nous proposons une offre de crédit professionnel de 500 à 10.000 euros ainsi qu’une offre de crédit personnel en partenariat avec FranFinance, filiale bien connue de la Société Générale, de 500 à 5.000 euros. Nos prêts sont destinés exclusivement aux travailleurs indépendants tant pour leurs besoins professionnels que pour leurs besoins particuliers.

 

FCB : Quelle dynamique ressentez-vous : de plus en plus d’indépendants optent pour le micro-crédit et se tournent vers vous ?

Ali RAMI : Nous avons une croissance de 40% par mois depuis notre lancement en février 2020 avec un total de demandes avoisinant les 30 millions d’euros. Le marché des indépendants est en forte croissance et leur besoin de financement également.

 

FCB : En préparant cette interview, j’ai rempli un formulaire de demande de crédit. Le parcours est digitalisé et ludique, pouvez-vous nous expliquer quels sont les critères d’acceptation utilisés ?

Ali RAMI : C’est très simple. Nous acceptons, sur le principe, toutes les demandes émanant de professionnels justifiant d’un an d’existence et d’au moins un chiffre d’affaires mensuel supérieur à 1500 euros.

 

FCB : Que se passe-t-il si un de vos clients est en difficulté avec FranFinance ou une des filiales de la société Générale ?

Ali RAMI : Il n’y a aucun lien établi entre les filiales de la Société Générale pouvant conduire à un refus de Franfinance. A noter que Franfinance ne représente que 5% de nos volumes. 95% de nos volumes sont du crédit professionnel octroyé directement par Mansa et nos investisseurs.

 

FCB : Comment gérez-vous les réclamations des clients et comment intervenez-vous en cas d’incidents de paiement ?

Ali RAMI : Nous avons un service client dédié qui répond en 24h à nos clients pour répondre au mieux à leurs questions et éventuellement rééchelonner les prêts en fonction de la situation de chacun.

 

FCB : Nous vivons un contexte inédit avec la crise sanitaire. Quelles sont les mesures prises par MANSA pour aider ses clients indépendants ?

Ali RAMI : Nous avons multiplié par deux nos effectifs « customer » service afin d’aider un maximum d’indépendants compte tenu de la forte croissance liée au contexte que vous décrivez.


L’avis de FRANCE CONSO BANQUE :

Les + :

  • Délais d’instructions des demandes de prêts
  • Parcours de prêt ludique
  • Conditions d’éligibilité souples (un an d’existence, chiffre d’affaire mensuel supérieur à 1.500 euros)

Les – :

  • Sociétés exclues, seuls les indépendants, professions libérales, freelances ou VTC sont acceptés
  • Montant du prêt professionnel limité à 10.000 euros
  • Montant du prêt personnel limité à 5.000 euros

2 Commentaires

  1. gauzere

    bonjour j aimerai savoir si pour un independant en fermeture administrative il etait plus interessant de se diriger vers eux que de faire un pret de l etat
    merci de votre reponse

    Réponse
    • Meriem

      Bonjour
      C’est plus interessant un PGE.
      Il faut que votre banque accepte votre demande.
      Sinon, l’Etat lui-même va octroyer des prêts.
      Il fait attendre de connaître les modalités

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gardons le contact. Inscrivez-vous à la Newsletter de France Conso Banque

    Bénéficiez de la médiation et de l’assistance de France Conso Banque

    Appelez notre ligne spécialisée

    0 892 492 555

     

    0.80€ / min

    du lundi au vendredi de 8h à 20h, et le samedi de 8h à 13h,
    Ou adhérez à notre association pour bénéficier de tous nos services.