0 892 492 555 (0.80€/mn)

L’assurance emprunteur ne doit pas être souscrite à la légère. Il est donc indispensable de bien étudier les garanties de son  contrat et s’entourer des conseils de professionnels.

L’assurance de prêt sert à protéger l’emprunteur et ses proches en cas de défaut de paiement de ses mensualités suite à des événements couverts par le contrat :

  • Maladie
  • Accident
  • Décès

Ainsi, l’assurance emprunteur prend en charge le remboursement total ou partiel des mensualités selon le contrat souscrit.

Si l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, la banque ne validera votre prêt immobilier qu’à la souscription d’une assurance de prêt qui vous couvrira en cas d’incapacité de travail, d’invalidité ou de décès.

Souvent, les banques proposent leurs assurances Groupe et poussent les emprunteurs à les souscrire.

Cependant, vous avez la possibilité d’opter pour une assurance individuelle ou une assurance en délégation. Cette dernière doit couvrir les mêmes garanties que l’assurance proposée par l’organisme prêteur.

La Loi LAGARDE de 2010 autorise la délégation d’assurance en souscrivant une assurance individuelle auprès de n’importe quel organisme. En effet, il n’est plus obligatoire de prendre une assurance-emprunteur auprès de l’organisme-prêteur.

La Loi HAMON vous permet de changer d’assurance-emprunteur dans les 12 mois suivant la date de souscription.

La Loi SAPIN 2 ou Loi BOURQUIN permet de résilier son contrat d’assurance-emprunteur tous les ans.

Néanmoins, avant de changer d’assurance-emprunteur, il faut être vigilant sur le niveau de couverture, les délais de carence, de franchise et les exclusions.

  • Le délai de carence est un délai à la conclusion du contrat d’assurance pendant lequel l’emprunteur ne sera pas indemnisé.
  • Le délai de franchise est une période exprimée en nombre de jours pendant laquelle l’assureur n’indemnisera pas l’assuré suite à la survenance d’un élément déclenchant la garantie de l’assureur.
  • Les exclusions sont des garanties non assurés par le contrat d’assurance emprunteur.

2 Commentaires

  1. philippe maton

    bonjour
    j’ai voulu prendre un crédit de 5000 euros à ma banque cela à été refuser étant donner que je gagne que 900 euros par mois si le crédit était accorder je ne pourrais plus me nourrir c’est ce que la banque ma dit je voudrais avoir une explication merci

    Réponse
    • JAMMALI

      Bonjour,
      La banque a le droit de refuser le crédit. Sa décision est motivée par le taux d’endettement avant et après opération.
      Généralement, elle se base sur 750 euros de reste à vivre après avoir enlevé le loyer. Dans votre cas, c’est quasiment impossible car la banque risque d’être poursuivie pour un défaut de conseil.
      Il y a une autre alternative: le micro-crédit social. Il faut respecter également certaines normes. France Conso Banque offre l’étude du dossier du crédit micro-social à ses adhérents.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gardons le contact. Inscrivez-vous à la Newsletter de France Conso Banque

Bénéficiez de la médiation et de l’assistance de France Conso Banque

Appelez notre ligne spécialisée

0 892 492 555

 

0.80€ / min

du lundi au vendredi de 8h à 20h, et le samedi de 8h à 13h,
Ou adhérez à notre association pour bénéficier de tous nos services.