0 892 492 555 (0.80€/mn)

Bons plans

Tous les trucs et astuces pour tirer le meilleur parti de votre banque.

ASSURANCE EMPRUNTEUR : économisez jusqu’à 10.000 €


Des marges scandaleuses : 3 milliards volés aux français !

L’assurance emprunteur est une des branches de l’assurance des plus rentables. En moyenne, on observe des marges brutes d’environ 70%, très exactement le double des marges de l’assurance auto. Excusez du peu. On comprend d’ailleurs que, dans ces circonstances, les « profiteurs financiers » s’accrochent à leurs privilèges.

Pensez que malgré 3 lois, Lagarde, Hamon, Bourquin, l’assurance emprunteur reste désespérément la « chasse gardée » d’une toute petite poignée de banques.

Un dispositif inédit d’assistance

Sur décision du bureau de l’association, il a donc été décidé de mettre en place un dispositif particulier de soutien pour tous ceux dont ce serait l’intérêt de changer d’assurance emprunteur.

Gratuitement, pour tous nos adhérents à jour de leur cotisation, nous proposons donc :

Un bilan assurantiel de vos garanties emprunteur, l’examen des litiges traités par notre association montrant que, dans un grand nombre de cas, les assurances sont notoirement inadaptées, soit pour ce qui concerne les exclusions ou limitations (notamment en matière d’âge), soit en matière de franchise,

Une simulation de vos gains potentiels, des gains de 5000 à 10 000 € étant tout à fait envisageables, selon le profil propre à chaque emprunteur (montant emprunté, durée résiduelle de l’emprunt, taux de l’assurance…),

La gestion administrative de la résiliation quelle que soit la date d’échéance de l’assurance emprunteur. Malgré les lois évoquées, les banques continuent de « trainer des pieds », « oublient » de traiter les demandes de résiliation, contestent l’équivalence des garanties présentées. Bref, le traintrain quotidien de ceux qui veulent garder, à tout prix, captifs leurs clients,

L’intervention « en médiation » auprès des banques réfractaires. 80% des banques ayant décidé coûte que coûte (sans jeu de mots) de ne pas respecter la loi, en contrepartie, nous nous réservons le droit de mener une opération « shame and name » à l’encontre de ces « récalcitrants ».

En pratique, comment faire ?

Pour les adhérents, c’est très simple, il leur suffit de retourner le présent courrier avec comme objet « Opération Assurance emprunteur » à secretariat.general@franceconsobanque.fr avec leur numéro d’adhérent et leur nom.

Le Secrétariat s’occupe du reste en collaboration avec Finance 21 (www.finance21.fr), le courtier que nous avons choisi pour procéder aux simulations et calculs nécessaires.

Pour les non adhérents, ceux-ci n’ont droit qu’à la partie « simulations » du programme sachant qu’il ne leur est pas interdit d’adhérer pour profiter de tous les avantages proposés !

 

PROTECTION JURIDIQUE : votre assurance de 11,90 € à 19,90 €


Qui peut dire qu’il n’aura jamais de litige à gérer, que ce soit avec son employeur, ses voisins, le fisc et sans oublier… sa propre banque.

Assez curieusement, alors que tout un chacun pense à s’assurer pour les risques courants au travers d’une « MRH », multirisques habitation, très peu pense à se couvrir au regard de risques juridiques.

Et pourtant, les litiges coûtent cher. En moyenne, pour un litige « de base », comptez des honoraires d’avocat de 1500 à 3000 €uros. Et le double si vous devez recourir à une expertise judiciaire.

Voilà le type même d’assurance que vous pourriez bien « rentabiliser » plus vite que vous ne le pensez.

Dans cet esprit, on a négocié, pour vous, une assurance auprès de notre courtier de confiance une police au meilleur rapport qualité prix.

Renseignements auprès du Secrétariat Général, Meriem JAMMALI (secretariat.general@franceconsobanque.fr) ou 0 892 231 046 (0,50€/mn)

 

BESOIN DE TRESORERIE : tirez le meilleur parti de votre bien immobilier avec le prêt hypothécaire


En France, et plus généralement dans les pays latins, la solvabilité des « candidats emprunteurs » s’apprécie principalement au travers de leurs revenus. Qu’importe votre patrimoine, ce sont surtout vos ressources récurrentes (salaires, revenus fonciers, retraites…) qui sont prises en compte.
À l’inverse, le crédit hypothécaire, d’inspiration franchement anglo-saxonne, s’intéresse à votre patrimoine qui, dans cette optique, constitue in fine la garantie de remboursement des sommes empruntées.

Toutefois, au moins pour les financements faits par des banques françaises, un minimum de revenus vous sera demandé.

  1. Pour qui ?

Grace à son extrême pragmatisme, le crédit hypothécaire s’adresse à des publics souvent « maltraités » par le système bancaire :

  • Dirigeants et professions libérales à qui on reprochera de ne pas disposer de ressources stables ni de contrats de travail à durée indéterminée, ou tout simplement d’avoir des revenus « atypiques »,
  • Commerçants,
  • Fichés bancaires malgré le fait qu’un fichage de type « FICP » ne soit pas pour autant synonyme d’interdiction d’emprunter (et même si les banquiers ont tendance à faire croire le contraire),
  • Personnes non assurables pour raisons médicales, malgré les conventions AREAS qui sont souvent difficiles voire impossibles à mettre œuvre,
  • Retraitées et personnes âgées : jusqu’à une date récente, il était souvent impossible d’emprunter aux plus de 60 ans alors même que ce type de public a souvent une solvabilité supérieure aux personnes actives. Une vraie aberration !

Liste non limitative !

  1. Pour quoi / pourquoi ?

Ouvert à tous les propriétaires de biens immobiliers, le crédit hypothécaire ne s’intéresse pas franchement à l’usage que vous ferez du financement qui vous sera accordé et ce, contrairement aux formules classiques de financement.
Et, c’est tant mieux. C’est le « crédit liberté » par excellence par lequel vous pourrez financer :

  • Des besoins de trésorerie (privés ou professionnels),
  • Des biens professionnels,
  • Des biens logés en « SCI »,
  • Des biens situés à l’étranger,
  • Des avances sur successions,
  • Des rachats ou regroupement de crédits,

Liste non limitative !

  1. Les avantages

De par sa philosophie, le crédit hypothécaire présente une gamme d’avantages qu’on retrouve difficilement en matière de « crédits classiques » :

  • Publics finançables très larges : professions à revenus « atypiques », retraités etc.
  • Particulièrement adapté aux « seniors » qui peuvent, dans ce cadre, emprunter jusqu’à 95 ans (en date de fin de prêt),
  • Possibilité de franchise en capital sur longue durée,
  • Pas d’assurance obligatoire (lorsque c’est possible, elle est tout de même recommandée par nos soins), soit une économie potentielle non négligeable,
  • Pas de domiciliation de revenus, vous conservez votre banque actuelle !

Bien entendu, d’autres solutions restent possibles. Dans le même esprit, on trouve le « réméré » ou le Prêt Viager Hypothécaire.

 

CREDIT LOGEMENT : faites-vous rembourser les sommes versées


Contrairement à la classique hypothèque, les montants versés à titre de caution à « Crédit Logment » font l’objet d’une restitution partielle en fin de prêt.

Encore, faut il y penser et se manifester auprès de l’organisme cautionneur.

Pas sûr que votre banque y pense pour vous !

Bénéficiez de la médiation et de l’assistance de France Conso Banque

Appelez notre ligne spécialisée

   0 890 214 224

0.50€ / min
Lundi – vendredi : 8h – 20h
Samedi : 8h – 13h

Adhérez à notre association et bénéficiez de tous nos services

J’adhère à France Conso Banque

1. Par voie postale
Téléchargez le bulletin d’adhésion :  
Bulletin adhésion FCB

Renvoyez le, accompagné d’un chèque à l’ordre de France Conso Banque, à l’adresse :

France Conso Banque
20 rue Rodier
75009 Paris

2. Directement en ligne

J’adhère à France Conso Banque